Rediffusion à venir sur TFO

Surveillez la grille horaire.

Place publique

En savoir plus

Retour

Le panier à provision nutritif (PPN)

DÉFINITION
Le PPN est une liste établie par le Dispensaire diététique de Montréal qui détaille tous les aliments requis pour nourrir convenablement et à faible coup tout individu. La liste comprend 69 aliments répartis en 22 catégories.

Le panier contient des aliments de base non transformés : lait, œufs, coupes de viandes économiques, poissons surgelés et en conserve, légumineuses, riz, pâtes, pain, farine, fruits et légumes (principalement banane, pomme, carotte et oignon). Le panier ne contient aucun mets préparé.

Manger sainement et à bas prix demande donc du temps, de l’organisation, de la débrouillardise et une certaine éducation culinaire. Il faut savoir transformer les aliments de base, planifier les repas à l’avance, récupérer les restes, être imaginatif. Bien manger à peu de frais, c’est exigeant. Peu importe le revenu, rares sont les gens prêts à tant de rigueur...au quotidien!

Pour voir la liste complète des aliments contenus dans le PPN : Coût du panier à provisions nutritif


BIEN SE NOURRIR, COMBIEN ÇA COÛTE?
Puisque le prix des aliments augmente constamment et fluctue selon les saisons, le Dispensaire diététique de Montréal publie trois fois l’an (janvier, mai et septembre) une mise à jour du prix du PPN.

En janvier 2011, le coût minimum d’une saine alimentation pour une famille type (2 adultes et 2 enfants) est de 7,19 $ par personne par jour.

Famille type
Coût hebdo du PPN
Homme de 40 ans
51,28 $
Femme de 39 ans
45,80 $
Garçon de 14 ans
58,11 $
Fille de 9 ans
46,25 $
Total
201,44 $

C’est donc plus de 860 $ par mois qu’une famille type de 4 personnes devrait consacrer à l’alimentation.


LA NOURRITURE : SEULE DÉPENSE COMPRESSIBLE
Même si le PPN contient les aliments essentiels les moins coûteux pour un régime équilibré, une famille en situation de pauvreté n’est pas en mesure de consacrer une part aussi importante de son budget à l’alimentation.

Si bien manger coûte un minimum de 7,19 $ par jour, c’est bien souvent moins de 3 $ par jour que dépense une personne à faible revenu. Lorsqu’il est difficile d’arriver à la fin du mois, c’est presque inévitablement dans l’alimentation qu’il faut couper puisque c’est une des seules dépenses compressibles dans le budget.

Une famille type de quatre personnes devrait utiliser 32 % de son budget pour l’alimentation, mais dans la réalité, une famille à faible revenu ne dépense en moyenne que 21 % du budget pour se nourrir… ce qui équivaut à moins de 100 $ par semaine. On peut alors s’imaginer les effets néfastes que de tels compromis alimentaires peuvent exercer sur la santé des individus.


VARIATION DU PPN
Il est à noter que le prix du PPN peut varier de façon assez importante selon la saison, le quartier et le marché d’alimentation. L’écart peut être de 2 $ par personne par jour, soit 56 $ par semaine, ce qui représente un écart considérable pour un individu en situation de pauvreté.


LE DÉFI DES CHEFS
Pour faire la preuve qu’il était possible de manger à petit prix, le Dispensaire diététique de Montréal a lancé il y a quelques années un défi à quatre chefs québécois. Sœur Angèle, Pasquale Vari, Nicole-Anne Gagnon et Stelio Perombelon devaient inventer des recettes basées sur les aliments du PPN et en utilisant seulement la quantité d’aliments prévus pour une journée dans une famille type. Les chefs ont relevé le défi en préparant entre autres une salade chaude de légumineuses, un ragoût de poulet au cari et une lasagne aux légumes, mais ils ont avoué qu’il leur avait fallu user d’imagination. Les recettes sont sur le site Internet du Dispensaire diététique de Montréal.


Pour en savoir plus :
Dispensaire diététique de Montréal
Extrait d’entrevue de Jackie Demers, diététiste au DDM

Retour